Découvrir l’Art Déco à Napier

Il est rare de pouvoir découvrir et s’émerveiller devant tout un style artistique simplement en se promenant dans la rue et en levant les yeux… C’est possible à Napier, ville de la côte Est de l’Ile du Nord néo-zélandaise. Détruite presque entièrement par un séisme en 1931, elle a été reconstruite dans le temps record de 2 ans, principalement dans le style Art Déco. C’est une ville vraiment unique, avec l’une des plus grandes concentrations de bâtiments Art Déco du monde !

20170303_162347_Richtone(HDR)

J’ai trouvé particulièrement agréable de se balader dans ces rues aux façades colorées et à l’esthétique si particulière, avec à la main mon petit guide papier récupéré à l’Art Deco Centre, bâtiment qui vaut le coup d’oeil en lui-même (il existe également une visite avec un guide professionnel, mais je n’étais pas là au bon horaire pour la suivre).

20170303_145834_Richtone(HDR)
The Art Deco Centre

Mais en fait, qu’est-ce que l’Art Déco ? Ce style a émergé dès le début du 20e siècle, mais s’est vraiment affirmé comme courant artistique à part entière lors de l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes à Paris en 1925.

Il ne faut pas le confondre avec l’Art Nouveau, en vogue de 1890 à 1905 environ et qui se caractérise surtout par une esthétique de la ligne courbe et par une profusion de motifs naturels. L’Art Nouveau est aussi un art total, avec l’idée de « remettre du beau » dans la vie quotidienne de chacun pour compenser la laideur de l’industrialisation moderne. Il se déploie ainsi à la fois en architecture, dans le mobilier, la joaillerie, les arts graphiques ou la peinture. L’Art Nouveau sera rapidement critiqué et ses arabesques et volutes lui vaudront le surnom railleur de « style nouilles ».

Art_Nouveau_composition
Exemples d’oeuvres Art Nouveau

En réaction, l’Art Déco développe un style plus géométrique, plus structuré et symétrique, plus épuré aussi. Ce mouvement ne rejette plus l’industrialisation, mais au contraire utilise la machine et les symboles de la puissance et de la vitesse dans ses oeuvres : on y voit beaucoup de motifs en zigzags et ziggurats (inspirés des pyramides en terrasses de l’Antiquité mésopotamienne) ou encore les éclairs lumineux. L’Art Déco célèbre aussi une liberté retrouvée face aux conventions sclérosées du passé : dans les oeuvres les femmes s’élancent, les fontaines ou les buildings montent vers le ciel et le soleil rayonne.

The Daily Telegraph (1932) permet de voir la plupart de ces motifs Art Déco ! Le ziggurat qui encadre la porte, les fontaines en haut des colonnes, le soleil à la base du drapeau.

20170303_144500_Richtone(HDR)
The Daily Telegraph (E.A. Williams, 1932)
Ziggurat_MA_00028386_n9k4is.jpg
Ziggurat antique – sa structure de pyramide à terrasses est utilisée comme motif dans l’Art Déco

Sur le Thorp’s Building (1932), on retrouve les motifs de buildings typiques en haut des 2 colonnes qui encadrent la façade.

20170303_162444_Richtone(HDR).jpg
Thorp’s Building (L. Hay, 1932)

Etonnamment, on y retrouve également des motifs antiques, notamment égyptiens car c’est en 1922 que la tombe de Toutankhamon est découverte. Les murs du Hawkes Bay Museum & Art Gallery ressemblent ainsi étonnamment à ceux d’un temple égyptien, ils me rappellent Karnak (n’hésitez pas à jeter un oeil à mon article sur le temple égyptien ici). On a l’impression qu’ils sont en pente comme dans les monuments antiques, mais ce n’est qu’un trompe-l’oeil habile de l’architecte ! J’ai trouvé ce bâtiment particulièrement magnifique, avec sa façade blanche et son style épuré.

20170303_151449_Richtone(HDR)
Hawkes Bay Museum & Art Gallery
20170303_151016_Richtone(HDR)
Hawkes Bay Museum & Art Gallery

On peut aussi voir des motifs Mayas ou Aztèques, dans une volonté de s’écarter des sources européennes traditionnelles. Mais pourquoi pas Maoris ? Il y en a quelques-uns, mais les artistes néo-zélandais ont d’abord suivi les motifs adoptés par leurs homologues américains… C’est assez dommage !

Les fougères mayas sont ainsi visibles sur la façade du Haynes’ Building (1933), ou encore sur celle de la Bank of New South Wales (1933).

20170303_160918_Richtone(HDR).jpg
Haynes Building (L. Hay, 1933)
20170303_162615_Richtone(HDR)
Bank of New South Wales (Crichton McKay & Haughton, 1933)
20170303_162615_Richtone(HDR) copie.jpg
Bank of New South Wales, détail

Pour ce qui est de l’inspiration maorie, la AZB Bank est l’un des plus beaux exemples de gravures et peintures de motifs « locaux ». A l’intérieur surtout, on retrouve ces motifs rouges, noirs et blancs aussi utilisés sur les toits des « wharenui » maories (ce sont les maisons où les membres de la communauté se réunissent).

20170303_160556_Richtone(HDR)
AZB Bank, plafond du hall intérieur

En plus de l’Art Déco, j’ai pu voir à Napier des exemples d’autres styles d’architecture, notamment le style « mission espagnole » – inspiré des bâtiments construits par les missionnaires espagnols en Californie, où ils espéraient renforcer leur influence à la fin du 18e et début du 19e siècle. Le Criterion Hotel (1933) en est un très bel exemple, c’est le plus grand bâtiment de ce style dans la ville. J’ai beaucoup aimé également le Harstons Building (1932) : son balcon, ses colonnettes et ses fenêtres typiques lui donnent beaucoup de charme, et son magasin de musique au rez-de-chaussée ne gâche rien !

20170303_161743_Richtone(HDR)
Criterion Hotel (E.A. Williams, 1933)
20170303_162746_Richtone(HDR).jpg
Harstons Building (E.A. Williams, 1932)

Quelques bâtiments ayant survécu au séisme témoignent également des styles du début du 20e siècle, comme le néo-classicisme. Un bel exemple est le Public Trust Building qui est le premier que j’ai vu à mon arrivée !

20170303_144821_Richtone(HDR).jpg
Public Trust Building

Je vous recommande particulièrement de suivre l’itinéraire du front de mer (proposé par l’Art Deco Centre) : en 1h30 environ, il permet d’avoir déjà un très beau panorama du patrimoine artistique de Napier ! Et en prime, on y découvre la très jolie promenade et les jardins près de la plage. La Tom Parker Fountain (1936) notamment vaut le détour, ainsi que la statue de Pania : selon une légende maorie, Pania était une créature marine tombée amoureuse d’un jeune chef maori. Après lui avoir donné un fils, elle a été rappelée à la mer et changée en récif.

20170303_152912_Richtone(HDR)
Tom Parker Fountain (1936)
20170303_153111_Richtone(HDR)
Statue de Pania
20170303_152652_Richtone(HDR)
Les jardins de la promenade

20170303_155442_Richtone(HDR)

Parmi les bâtiments qui m’ont plu lors de la balade et qui ne sont pas mentionnés plus haut, il y a :

  • The Hay Building (1932) et sa façade en brique inspirée de l’architecte américain Frank Lloyd Wright. C’est le seul bâtiment à utiliser ce matériau, qui avait très mal résisté lors du séisme… Mais Hay n’a pourtant pas négligé la sécurité : sous cette façade, la structure du bâtiment est en béton !
20170303_150828_Richtone(HDR)
The Hay Building (L. Hay, 1932)
  • The New Napier Arch, qui commémore la reconstruction de Napier et qui porte la devise : « Courage is the thing : all goes if courage goes ». Un bel hommage au courage des habitants qui ont su reconstruire leur ville (et avec quel résultat !) après le terrible drame dont ils ont été victimes.
20170303_155752_Richtone(HDR)
The New Napier Arch
  • The T&G Building (1936), très imposant avec son dôme et son horloge. A son inauguration, il abritait les espaces de bureaux les plus chers de la ville !
20170303_160129_Richtone(HDR)
The T&G Building (Atkin & Mitchell, 1936)

Une visite mêlant découverte et détente donc, dans cette ville à l’ambiance vraiment particulière. Et si vous voulez vous mettre dans la peau de Gatsby le Magnifique le temps d’une balade, il existe toujours les tours en auto vintage !

20170303_161904_Richtone(HDR)

3 réflexions sur “Découvrir l’Art Déco à Napier

    1. Merci beaucoup Corinne pour votre message, il me fait très plaisir ! Et merci de continuer à suivre nos aventures 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s