Le Château de Vaux-le-Vicomte fait son cinéma

Le domaine de Vaux-le-Vicomte est le parfait décor de cinéma. Le château de Louis le Vau entre baroque et classicisme, et les jardins à la française de Le Nôtre qui s’étendent à l’horizon… Quoi de mieux pour évoquer l’apparat de la cour royale, le faste de la noblesse ou le mode de vie clinquant d’un milliardaire mégalomane ?

20180922_133202

Les cinéastes l’ont bien compris, et plus de 50 films ont été tournés sur le domaine depuis les années 60. Tout commence en 1968 avec le feuilleton télévisé Les aventures de d’Artagnan de Claude Barma, qui est l’une des pas moins de 23 adaptations du roman Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas !

20180922_143642
Extrait du feuilleton Les aventures de d’Artagnan, le premier tournage à Vaux-le-Vicomte

Parmi les films les plus célèbres, James Bond Moonraker, le Marie-Antoinette de Sofia Coppola, Molière avec Romain Duris ou encore L’Homme au masque de Fer au casting impressionnant (Leonardo DiCaprio, John Malkovich et Gérard Depardieu entre autres). Orson Welles lui-même est passé par Vaux-le Vicomte en 1968. Et les séries s’y mettent aussi : Versailles est ironiquement tournée dans le château du plus grand rival de Louis XIV, Nicolas Fouquet, ce surintendant des finances tombé en disgrâce pour avoir osé donner une fête plus fastueuse que le roi en 1661.

20180922_132624
Les affiches des films tournés sur le Domaine

Jusqu’au 4 novembre, le domaine célèbre cette relation intime avec le cinéma par une exposition très réussie. Au lieu de regrouper toutes les pièces de l’exposition dans un unique espace dédié, les commissaires ont fait l’excellent choix de les intégrer habilement tout au long du parcours de visite. Loin de perturber l’atmosphère XVIIe siècle du château, les costumes d’acteurs, les dispositifs techniques et les panneaux explicatifs exposés se fondent littéralement dans le décor.

20180922_140540

La visite commence dès l’entrée du domaine, qui vous accueille avec les affiches des principaux films tournés sur place. Si vous choisissez d’entrer dans le Musée des équipages, vous découvrirez, au détour des attelages et autres voitures d’époque, le matériel technique utilisé pour tourner des séquences de films : caméras et systèmes de travelling, projecteurs et diffuseurs de lumière…

20180922_132020.jpg
Dans le Musée des équipages

En arrivant devant le château lui-même, vision étonnante : l’hélicoptère de James Bond dans le célèbre Moonraker (avec Roger Moore) contraste avec la façade aux pavillons colossaux. Et oui, il s’agit bien de l’appareil utilisé lors du tournage, et non une réplique.

20180922_133251

L’exposition continue bien sûr à l’intérieur du château, au fil des pièces plus somptueuses les unes que les autres. Les œuvres les plus marquantes sont à n’en pas douter les costumes de comédiens égrenés dans plusieurs salles – ceux de Versailles sont extraordinaires. Petit indice pour décrypter les costumes féminins : plus la traîne de la robe est longue, plus le statut social de la femme qui la porte est élevé !

20180922_150156
Les costumes de la série Versailles

Pour faire suite à l’exposition de l’hélicoptère à l’entrée, toute une salle est consacrée au personnage de James Bond et particulièrement à Moonraker, tourné en 1978. Dans le film, le château est censé être la somptueuse demeure californienne du méchant de l’histoire, le richissime industriel Hugo Drax. Entouré d’objets de collection pour la plupart authentiques, on replonge avec plaisir dans l’univers de Ian Fleming.

20180922_143041

Plus loin, une vidéo consacrée aux dessous de tournage de la comédie Raid Dingue dévoile comment il est possible de donner à l’écran l’illusion de l’effondrement du château. A l’aide d’un fond vert et de logiciels adaptés, le subterfuge est parfait. C’est si réaliste que certains spectateurs ont envoyé des courriers pour se plaindre de la destruction de ce chef-d’œuvre du patrimoine !

20180922_150540
Comment détruire un château à l’écran ?

L’exposition mise aussi sur l’interactivité avec les visiteurs. Dans le sous-sol du château, vous êtes invité à vous placer dans un décor de nacelle de montgolfière, devant un fond vert braqué de caméras. Sur l’écran devant vous, le fond est remplacé par des images de ciel qui donnent l’illusion que vous vous élevez dans les airs à bord de votre engin !

20180922_150750
Attention, je m’envole !

Le clou du spectacle est soigneusement gardé pour la fin : le fameux casque de réalité virtuelle ! J’avais eu l’occasion d’en tester un récemment lors de ma médiation au MAIF Social Club, lors de la nocturne des galeries d’art du quartier du Marais organisée par l’association les Jeudis Arty. Force est de constater que celui-ci est bien plus réussi.

Equipé de son gros casque et perché sur un tabouret rotatif, vous êtes plongé au cœur du tournage d’une scène de banquet. Vous êtes invité à tourner sur vous-même, car l’immersion est conçue à 360 degrés ! Derrière vous, le metteur en scène vous donne des indications de jeu et les techniciens s’affairent pour réaliser des prises de vues parfaites. Devant vous, la table de banquet avec d’autres comédiens assis de chaque côté. Et au-delà, une vaste salle de bal où les personnages virevoltent… On s’y croit vraiment.

20180922_145650
Le hall dédié à l’atelier réalité virtuelle

Ici, la technologie n’est pas qu’un gadget à la mode utilisé pour « faire innovant ». Elle a un vrai sens dans le propos de l’exposition, et clôture en beauté ce parcours dont le maître mot est « immersion ».

L’exposition propose aussi d’autres activités que je n’ai pas testées, mais n’hésitez pas à vous renseigner sur place si elles vous intéressent :

  • Rencontres avec des professionnels du cinéma (seulement le dimanche à 14h)
  • Visites guidées
  • Atelier maquillage
  • Survol en hélicoptère – plutôt hors de prix, mais vous pouvez jouer pour en gagner un !
20180922_144255
L’un des salons d’apparat où a été tournée une scène de James Bond – Moonraker

Après la visite, une promenade dans les jardins s’impose. Ici pas d’artifices, pas de panneaux explicatifs… La beauté du paysage est un décor qui parle de lui-même.

20180922_155353 (2)
Le château vu depuis les jardins

Informations pratiques

  • Exposition « Vaux-le-Vicomte fait son cinéma », du 22 septembre au 4 novembre 2018
  • Château de Vaux-le-Vicomte, 77950 Maincy
  • Trajet en transports en commun recommandé depuis Paris : Ligne P depuis Saint-Lazare (direction Provins, arrêt Verneuil l’Etang) puis navette Châteaubus (horaires et réservation ici
  • Horaires d’ouverture du 17 mars au 4 novembre : 10h-19h, dernier accès à la billetterie à 17h et dernier accès au Château à 17h15
  • Tous les tarifs ici 

20180922_151855

2 réflexions sur “Le Château de Vaux-le-Vicomte fait son cinéma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s