Un portrait qui a du nez !

[L’OEUVRE DU JOUR] Si vous vous promenez dans la Grande Galerie des peintures italiennes au Louvre, ne manquez pas le Portrait d’un vieillard et d’un jeune garçon de l’artiste florentin Ghirlandaio (1449-1494). Bien sûr, ce qui frappe en premier est le nez déformé du vieillard, atteint de la maladie du rhinophyma. Ce réalisme sans concession est vraiment étonnant ! Surtout que le contraste avec le beau visage de l’enfant est manifeste.

Mais une fois l’étonnement passé, c’est un tableau très émouvant qui se révèle au spectateur. Les deux personnages se regardent avec une grande tendresse, le vieillard respire la bonté et l’enfant semble avoir une totale confiance en lui. Derrière eux, la fenêtre ouverte laisse voir un paysage qui peut être vu comme allégorique : la montagne semble rappeler le vieillard, la colline l’enfant et le sentier pourrait symboliser le temps qui passe.

Mais quand on y pense, l’enfant n’est-il pas un peu trop « idéal » ? Une hypothèse voudrait que le tableau soit un portrait en l’honneur du vieillard défunt, mais que l’enfant soit un personnage fictif : son ajout ne servirait qu’à créer une interaction au cœur de l’oeuvre et à mettre en avant la bonté du vieillard. Bref, un moyen de montrer la grandeur morale du personnage à défaut de montrer une grandeur physique… !

ghirlandaio
Portrait d’un vieillard et d’un jeune garçon, Ghirlandaio (1490)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s