Mon coup de cœur pour deux œuvres contemporaines (1/2)

Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous parler de mes coups de cœur d’art contemporain du mois dernier pendant la FIAC (Foire Internationale d’Art Contemporain).

J’ai pu voir les œuvres « Hors les murs » exposées au musée Delacroix (deux œuvres de Stéphane Thidet dont l’une est commentée ici) et au jardin des Tuileries, ainsi que les œuvres exposées au Petit Palais.
Il y a deux œuvres du jardin des Tuileries qui m’ont particulièrement marquée : en apparence très différentes, elles ont en commun une dimension ludique, avec des références à l’enfance.

La première oeuvre de Joe Bradley m’a d’abord semblé incompréhensible. Un volume rectangulaire jaune assez monumental (plus de 2,10 m de hauteur, avec une base de 3,6 m) sans aucune décoration ni aspérité.

20161022_170923

Qu’est-ce que cette sorte de gros cube jaune pouvait bien vouloir dire ?
En écoutant le commentaire d’une élève de l’Ecole du Louvre présente comme médiatrice, des sens possibles ont commencé à apparaître. D’abord, l’artiste s’intéresse beaucoup au monde de l’enfance dans son oeuvre. La sculpture peut ainsi être vue comme une référence au dessin d’enfant, simplement symbolisé par la ligne d’horizon et la couleur jaune… Car quel est le premier élément que la plupart des enfants dessinent sur leur feuille blanche ? Le soleil bien sûr ! Quant à la structure en « brique » de l’oeuvre, elle peut aussi rappeler un lego.

On peut également penser à une case de BD : Joe Bradley est en effet fan de comics ! Ce sont alors la lumière du soleil ou l’ombre des arbres sur l’oeuvre qui créent une histoire, toujours changeante au gré des heures qui passent.

D’ailleurs si l’oeuvre présentée dans le catalogue comme « Not yet titled », l’artiste lui a donné son titre après l’avoir observée une journée dans son nouvel environnement : « New Day » ! Un beau titre pour une oeuvre qui se renouvelle chaque jour. C’est aussi un nouveau jour pour la carrière de l’artiste qui voit pour la première fois l’une de ses œuvres exposée en plein air !

20161022_171135

J’ai été très surprise de découvrir une oeuvre qui m’a finalement beaucoup plu, pour son côté ludique, simple et direct. Pour l’expérience presque magique de voir se dessiner des motifs sur sa surface grâce au jeu de lumière à travers les arbres. Et aussi peut-être pour cette forme de tendresse et de bienveillance du regard de l’artiste sur le monde de l’enfance.

Comme quoi pour débuter en art contemporain, mieux vaut un guide pour aider au décryptage des œuvres… C’est un véritable apprentissage, mais à force de voir des œuvres on commence à pouvoir développer des interprétations personnelles, comme j’ai essayé de le faire pour l’oeuvre de Thidet. Il ne faut pas se sentir illégitime, car l’une des idées fondamentales de l’art contemporain est l’importance de la contribution du spectateur, de son interprétation subjective, de son ressenti face à l’oeuvre.

A demain pour découvrir la deuxième oeuvre qui m’a marquée !

Une réflexion sur “Mon coup de cœur pour deux œuvres contemporaines (1/2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s