Les conventions de l’art égyptien

[IDEE DU JOUR] Nous sommes tellement habitués à l’art égyptien que nous oublions qu’il répond à des règles très spécifiques. Pour les Égyptiens, l’important n’est pas que les représentations soient belles, mais plutôt qu’elles fassent bien figurer tous les éléments nécessaires à l’accomplissement des rites.

Il faut donc s’assurer que chaque élément est très clairement reconnaissable et conforme à l’image que l’esprit s’en fait de façon instinctive : ainsi l’œil ou le torse sont représentés de face, tandis que la tête, les bras ou les jambes sont représentés de profil.

L’idée était peut-être que seul ce qui est effectivement visible peut agir : comment un bras caché par le corps, donc invisible, pourrait-il accomplir sa fonction d’apporter des offrandes au dieu ? Et ce sont finalement ces conventions qui donnent à l’art égyptien l’impression d’équilibre et d’harmonie qui s’en dégage.

portrait_panel_of_hesire1326170603665
Le portrait de Hesire, haut-fonctionnaire égyptien de la IIIe Dynastie (environ 2500 avant J.C)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s