Des Vénus préhistoriques

dame-de-brassempouy
La Vénus de Brassempouy ou « Dame à la capuche », l’un des rares exemples de Vénus avec évocation du visage

Connaissez-vous les statuettes féminines emblématiques de l’art du Paléolithique supérieur (entre -40000 et -10000 avant JC environ) ?

Surnommées « Vénus », ces sculptures de 5 à 25 cm environ sont l’exemple le plus frappant de représentation humaine à une époque où les sujets artistiques sont encore majoritairement centrés sur les animaux.

Ces exemples de figuration féminine, aux traits sexuels très accentués, traduisent des préoccupations liées à la maternité et à la sexualité. La tête et les jambes sont en général très peu présentes ou très stylisées (avec quelques exceptions telles la Vénus de Brassempouy ci-dessus) – ce ne sont apparemment pas les éléments qui intéressent le plus les artistes ! Ainsi, les figures masculines sont encore très rares.

Et les artistes de l’époque sont particulièrement ingénieux, car certaines Vénus peuvent être « lues » dans les 2 sens verticaux : en les retournant, les jambes deviennent une chevelure, la tête devient des pieds… L’exemple le plus connu est la Vénus de Lespugue ci-dessous. Datée entre -26000 et -24000, cette statuette d’ivoire mesure 15 cm et a été découverte en 1922 dans la grotte de Lespugue dans les Pyrénées.

 

venus-de-lespugue
Vénus de Lespugue – Photo Robert Trudeau

 

Une réflexion sur “Des Vénus préhistoriques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s